vendredi 16 janvier 2015

Felix Mendelssohn: Lobgesang





Notre montage # 181 est disponible pour écoute et téléchargement depuis la chaîne Community Audio du site Internet Archive à l'adresse suivante: https://archive.org/details/pcast181


pcast181- Playlist

=====================================================================

Notre arc thématique dédié à Mendelssohn continue avec une paire de symphonies (ou sinfonias) numéro 2.

En lever de rideau, une des douze "sinfonias pour cordes" (parfois appelées symphonies pour cordes) d'un Mendelssohn adolescent (datant de 1821-23). Peu de temps après ces sinfonias, les musicologues considèrent l'oeuvre de Félix entre dans sa phas "mature", avec son octuor et l'ouverture du Songe d'une Nuit d'été.

J'ai retenu la deuxième sinfonia pour le montage et vous propose l'ensemble des douze dans la playlist YouTube suivante:



L'oeuvre majeure du montage d'aujourd'hui est la grande symphonie-cantate de Mendelssohn communément surnommée "Chant de Louanges". Cette oeuvre associe Mendelssohn à la ville de Leipzig, et son grand orchestre qui est emcore actif aujourd'hui.

Cette symphonie est une commande de la municipalité de Leipzig afin de souligner le 400e anniversaire de l'avènement de l'imprimerie en 1840. Pour se faire, Mendelssohn fait appel à l'ouvrage de prédilection des premières heures de cette technologie: la bible, insérant après une sinfonia en trois mouvements onze sections chantées d'extraits bibliques. Pour l'occasion, en plus d'un grand orchestre, Mendelssohn sollicite un choeur et trois solistes.


Pour a performabce du montage, j'ai opté pour le grand orchestre de Leipzig, qui fut sous la tutelle de Mendelssohn de 1835 jusqu'à 1847. Cet orchestre remonte à 1743, alors qu'on montait des concerts dans les domiciles huppés de la région, et plus tard dans une taverne locale. En 1780, l'orchestre et son public sont de moins en moins appréciés à la taverne, et la municipalité offre qu'on monte les concerts dans un édifice partiellement désaffecté, la "maison du tissu" ou, en Allemand, le Gewandhaus.

Entre 1970 et 1996, le poste occupé jadis par Mendelssohn - celui de Gewandhauskapellmeister - est occupé par l'excellent chef Allemand Kurt Masur et c'est sous sa baguette que l'orchestre, choeurs et solistes entreprennent la performance de cette symphonie.

Bonne écoute!


0 commentaires:

Publier un commentaire

 

Pages vues la semaine précédente